Climat : en France, 2022 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée et l’une des plus sèches

Avec finalement 14,5 degrés de moyenne annuelle, “2022 se classe au premier rang” en France des années les plus chaudes depuis le début des relevés en 1900, “très loin devant 2020 qui détenait jusqu’à présent le record”, a indiqué ce vendredi 6 janvier 2023 Météo France.

Belga
Photo prise en juin 2022 en France, où l'année dernière a été la plus chaude jamais enregistrée.
Photo prise en juin 2022 en France, où l'année dernière a été la plus chaude jamais enregistrée. ©AFP 

En France, 2022 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée, et c’est aussi l’une des plus sèches, avec 14,5 degrés de température moyenne annuelle et un déficit de pluviométrie de quelque 25 %, a confirmé vendredi Météo-France. Selon le service des prévisions météorologiques, il s’agit bien d’une année record, “symptôme du changement climatique”.

Fin novembre, Météo France avait annoncé que, quelles que soient les températures en décembre, 2022 serait l’année la plus chaude enregistrée, mais il restait à déterminer le chiffre exact. Malgré un petit épisode de froid enregistré du 8 au 17 décembre, le dernier mois de l’année aura été très doux, nettement au-dessus des normales de saison.

Avec finalement 14,5 degrés de moyenne annuelle, “2022 se classe au premier rang” des années les plus chaudes depuis le début des relevés en 1900, “très loin devant 2020 qui détenait jusqu’à présent le record”, avec 14,07°C, a indiqué vendredi Météo France.

La France métropolitaine a également enregistré un “déficit pluviométrique record” de quelque 25 % sur l’année écoulée.

Ce déficit, dont le chiffre précis est en cours de calcul définitif, est quasi ex aequo avec celui mesuré en 1989, précise Météo France qui doit confirmer “en fin de mois” laquelle des deux années est la plus sèche, depuis le début des relevés en 1959.

Conséquence : la sécheresse des sols aura été une des plus longues et des plus étendues en France, avec trois quarts du territoire concerné. Une douzaine de départements connaissent toujours des arrêtés de restrictions d’eau, selon le site gouvernemental Propluvia.

En Belgique, 2022 a également été, à l’égal de 2020, l’année la plus chaude enregistrée depuis le début des observations en 1833, a annoncé dimanche l’Institut royal météorologique (IRM). À la station de mesure d’Uccle, qui fait référence, la température moyenne a été de 12,2°C (contre une normale de 11°C), équivalente au record établi en 2020.

Selon l’Organisation météorologique mondiale, 2022 serait la cinquième ou sixième année la plus chaude à l’échelle planétaire, selon des observations réalisées à partir des années 1860.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...