La première sonde lunaire sud-coréenne transmet de saisissantes images de la Terre et de la Lune

Danuri a transmis de saisissantes photographies en noir et blanc de la surface lunaire et de la Terre, a fait savoir ce mardi 3 janvier 2022 le centre spatial sud-coréen

Belga
This handout image taken on December 31, 2022 and provided by the Korea Aerospace Research Institute (KARI) on January 3, 2023 shows a black-and-white image of the lunar surface and Earth taken by South Korean lunar orbiter Danuri after reaching the moon's orbit. - South Korea's first-ever lunar orbiter Danuri has sent black-and-white photos of the Moon's surface and Earth, the national space centre said on January 3. (Photo by Handout / KARI / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / The Korea Aerospace Research Institute" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
- ©AFP

La première sonde lunaire de la Corée du Sud, Danuri, a transmis de saisissantes photographies en noir et blanc de la surface lunaire et de la Terre, a fait savoir mardi le centre spatial sud-coréen.

Danuri – une contraction de “Dal”, qui signifie Lune, et “Nuri” qui signifie profiter – a décollé en août depuis les Etats-Unis à bord d’une fusée de SpaceX et s’est inséré en orbite lunaire en décembre après un vol prolongé afin d’économiser le carburant.

Ces images, prises entre le 24 décembre et le 1er janvier, ont été réalisées à moins de 120 kilomètres de la surface lunaire, a détaillé l’Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI) dans un communiqué.

Ces photos et vidéos seront “utilisées pour sélectionner les sites susceptibles d’accueillir un alunissage en 2032”, a-t-il ajouté.

Danuri effectue une orbite complète autour de la Lune toutes les deux heures, a indiqué le centre spatial.

L’orbiteur commencera sa mission scientifique le mois prochain, durant laquelle il cartographiera et analysera la surface lunaire, et effectuera des mesures de la force magnétique et des rayons gamma.

Il testera également l'” internet spatial”, une technologie expérimentale, en transmettant des photos et des vidéos à destination de la Terre.

La Corée du Sud a présenté des plans ambitieux au sujet de l’espace, dont l’alunissage d’un engin spatial d'ici 2032 et l’envoi sur Mars d’un atterrisseur d'ici 2045.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...