Des Jeunesses Hitlériennes aux Vatileaks: les grandes dates de Joseph Ratzinger, le pape Benoît XVI

Les grandes dates de Joseph Ratzinger, pape sous le nom de Benoît XVI (2005-2013), décédé samedi à l'âge de 95 ans au Vatican.

AFP
FILE - Pope Benedict XVI greets the crowd from the central balcony of St. Peter's Basilica at the Vatican on April 19, 2005, soon after his election. Pope Emeritus Benedict XVI, the German theologian who will be remembered as the first pope in 600 years to resign, has died, the Vatican announced Saturday. He was 95. (AP Photo/Andrew Medichini, File)
©Copyright 2005 The Associated Press. All rights reserved.

- 16 avril 1927: naissance à Marktl am Inn, petit bourg du sud de la Bavière (sud de l'Allemagne)

- 1941: enrôlé de force dans les Jeunesses Hitlériennes.

- 1951: ordonné prêtre, avant d'entamer une longue carrière de professeur de théologie et d'auteur de nombreuses publications.

- De mars à juin 1977: nommé archevêque de Munich et Freising, ordonné évêque, et créé cardinal.

- 1981: nommé préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, en charge de veiller au dogme de l'Eglise catholique.

- 19 avril 2005: élu pape, il succède à Jean Paul II. Il prend le nom de Benoît XVI.

- janvier 2006: publie sa première encyclique, "Dieu est amour", suivie par "Sauvés par l'espérance", en novembre 2007 et "La Charité dans la vérité", en juillet 2009.

- septembre 2006: déclenche une polémique après un discours semblant lier islam et violence à l'université de Ratisbonne (Allemagne). Il présente ensuite ses regrets au monde musulman.

- fuite de documents confidentiels ("Vatileaks") orchestrée par son majordome. Le scandale avait mis en évidence une Curie romaine (gouvernement du Vatican) minée par les intrigues et dénuée de rigueur financière.

- 11 février 2013: annonce sa démission, qui prend effet le 28 février. Devient pape émérite.

- 20 janvier 2022: accusé d'inaction lorsqu'il était archevêque de Munich, de 1977 à 1982, dans un rapport indépendant publié en Allemagne. Il demande "pardon" pour les violences sexuelles sur mineurs commises par des clercs, tout en assurant ne jamais avoir couvert de prêtres pédocriminels.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...