Covid: les aéroports européens déplorent le retour de mesures de restriction

L'association des aéroports européens déplore la mise en place, dans plusieurs États, de mesures de restriction à l'égard de passagers en provenance de Chine.

Belga
<p>Le gouvernement espagnol a annoncé l'instauration de "contrôles" dans ses aéroports pour les voyageurs venant de Chine afin de s'assurer qu'ils n'étaient pas porteurs du virus du Covid</p>
Image d'illustration ©AFP

L'Airports Council International (ACI Europe), qui représente 500 aéroports dans 55 pays, estime que ces démarches ne sont pas "scientifiquement justifiées".

Plusieurs pays occidentaux (États-Unis, Royaume-Uni, France, Italie, Espagne, Israël...) ont récemment annoncé qu'ils imposaient à nouveau des restrictions aux voyageurs venant de l'Empire du Milieu, confronté à une explosion des cas d'infections par le coronavirus. Des tests négatifs sont ainsi exigés, au départ ou à l'arrivée.

"Ces actions unilatérales sapent toute l'expérience et les preuves engrangées ces trois dernières années", commente ACI Europe dans un communiqué. L'organisation rappelle que plusieurs instances internationales, comme le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l'Organisation mondiale de la Santé, ont déjà fait savoir que les restrictions de voyage international n'étaient pas efficaces.

"Tester les voyageurs de Chine ou imposer d'autres restrictions ne se justifie ni sur le plan scientifique, sur le plan du risque", ajoute-t-on.

"Une nouvelle fois, nous retombons dans un patchwork de restrictions de voyage injustifiées et non coordonnées. Ces limitations ne fonctionnent pas et les dispositions actuelles en matière de coordination européenne ont à nouveau échoué", se lamente Olivier Jankovec, directeur général d'ACI Europe.

ACI Europe suggère d'analyser les eaux usées des aéroports afin de détecter d'éventuels nouveaux variants du virus, mais pas d'imposer des tests aux voyageurs.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...