Tensions sociales chez Ryanair: les pilotes menacent de se joindre à la grève du personnel de cabine

Les pilotes belges de la compagnie aérienne à bas coût Ryanair mettent en garde jeudi qu'ils comptent aussi se mettre en grève si le transporteur fait appel à des employés étrangers pour contourner la grève prochaine du personnel de cabine belge.

Belga
- Visite de l'aéroport de Charleroi (Brussels South airport)  par le ministre wallon des Finances et des Aérports, Jean-Luc Crucke 


- Bezoek van Minister Jean-Luc Crucke aan Brussels South Airport



Charleroi 
Belgium 

APRIL 10 2020  

pict. by Christophe Licoppe / Pool   © Photo News
Image d'illustration Charleroi Belgium APRIL 10 2020 pict. by Christophe Licoppe / Pool © Photo News ©Christophe Licoppe

Les hôtesses et stewards de la compagnie à bas coûts basés à Charleroi et Zaventem seront en grève les vendredi 30 et samedi 31 décembre, ainsi que le dimanche 1er janvier, le samedi 7 et le dimanche 8 janvier. Le personnel entend dénoncer l'attitude du transporteur irlandais, qui refuse toujours de garantir le salaire minimum légal en Belgique.

"La délégation des pilotes belges souhaite rappeler à Ryanair que si la compagnie tente d'avoir recours à du personnel de cabine non basé en Belgique pour opérer des vols depuis Charleroi ou Bruxelles, alors les pilotes se joindront aux membres du personnel de cabine dans l'action de grève", annonce jeudi soir un communiqué de la délégation syndicale des pilotes (BCA, PULS, CNE, RTPG).

+ LIRE AUSSI | Grève chez Ryanair en Belgique les 30 et 31 décembre et début janvier: quid pour le remboursement de votre vol, l’hôtel ou la location d’une voiture?

Les pilotes relèvent que les demandes portées par les hôtesses et stewards sont identiques à leurs propres exigences, qui les avaient déjà poussés à des actions syndicales dans le courant de l'année.

Les pilotes citent comme demandes des salaires décents, le respect du salaire minimum en Belgique, le respect de la législation belge. Ils dénoncent aussi la passivité des autorités belges et européennes face à des conditions de travail dignes du "Far West", de même que l'inefficacité du département des ressources humaines de Ryanair.

Les négociations d'une nouvelle convention collective de travail sont au point mort depuis des mois ce qui avait déjà conduit à l'organisation de grèves de la part du personnel de cabine mais aussi des pilotes au début de l'été dernier.

Il est estimé que la grève du personnel de cabine à venir entrainera l'annulation de 107 vols au départ de l'aéroport de Charleroi, concernant 19.000 passagers, pour le seul week-end du nouvel an.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...