Brasilia en alerte et sécurité renforcée pour l'investiture de Lula

Brasilia est en alerte et les mesures de sécurité ont été renforcées pour l'intronisation dimanche du président Lula dans la capitale, dans la crainte de voir des bolsonaristes radicaux tenter de perturber, voire empêcher, les cérémonies.

Belga
Brazil's President-elect Luiz Inacio Lula da Silva arrives to a press conference in which he announced the names of the ministers who will comprise his cabinet at the transitional government building in Brasilia on December 29, 2022. - Luiz Inacio Lula da Silva appointed this Thursday the environmentalist Marina Silva as Minister of Environment, and the indigenous leader Sonia Guajajara at the head of the unprecedented portfolio of Original Peoples, completing his cabinet three days before beginning his third presidential term in Brazil. (Photo by EVARISTO SA / AFP)
Lula da Silva ©AFP or licensors

Quelque 300.000 Brésiliens sont attendus dans les rues de Brasilia pour cette journée censée être à la fois solennelle et festive, de même que 56 délégations étrangères, alors que des campements d'extrémistes en plein coeur de la capitale n'ont pas pu être démantelés par les forces de l'ordre.

Les forces de police du district de Brasilia vont être mobilisées "à 100%", ce qui pourrait impliquer jusqu'à 8.000 agents, ont annoncé les autorités.

Plus de 1.000 policiers fédéraux sont aussi chargés de la sécurité et du renseignement pour les cérémonies, le plus grand nombre pour un événement de ce type.

Le ministère de la Justice a par ailleurs autorisé l'utilisation de la Force Nationale, une force spéciale de police parfois envoyée dans les différents Etats en cas de menace contre la loi et l'ordre.

Les avenues donnant sur l'Esplanade des ministères seront fermées, de même que la grande artère qui permet l'accès à la place des Trois pouvoirs, où se trouvent le Palais présidentiel du Planalto, le Congrès et la Cour suprême.

Pour des raisons de sécurité, le nombre de personnes pouvant assister sur la place au discours de Lula devant le Planalto a été limité à 30.000.

L'aéroport international de Brasilia a vu sa sécurité renforcée, avec des patrouilles de la police de la capitale mais aussi fédérale, a confirmé le concessionnaire aéroportuaire. Quelque 150.000 personnes sont attendues entre le 30 décembre et le 2 janvier.

A la demande du ministère de la Sécurité, le juge de la Cour suprême Alexandre de Moraes a interdit le port d'armes du 28 décembre au 2 janvier pour diverses catégories de civils.

Cette mesure concerne notamment les chasseurs, tireurs et collectionneurs, dont le nombre a explosé avec la politique pro-armes de Jair Bolsonaro.

Enfin, le Parti des Travailleurs (PT) de Lula a distribué à ses militants des brochures comportant 14 recommandations de sécurité pendant les cérémonies, par exemple de se déplacer en groupe ou, si l'on est seul, "de ne rien porter qui permette d'identifier sa couleur politique".

Le PT recommande aussi à ses fidèles de "ne pas répondre aux provocations physiques et verbales".

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...