Guerre en Ukraine: Poutine offre 8 bagues aux dirigeants de pays partenaires et garde la 9e, une référence au "Seigneur des anneaux" ?

Le président russe Vladimir Poutine a profité d'un sommet des dirigeants de la Communauté des Etats indépendants (CEI) pour leur offrir 8 anneaux et en garder un pour lui-même. Difficile de ne pas voir le lien avec l'œuvre culte de Tolkien, devenue une allégorie du conflit russo-ukrainien aux yeux des Ukrainiens.

Florent Gobert
From L: Azerbaijani President Ilham Aliyev, Armenian Prime Minister Nikol Pashinyan, Belarus' President Alexander Lukashenko, Kazakhstan's President Kassym-Jomart Tokayev,  Russian President Vladimir Putin, Kyrgyzstan's President Sadyr Japarov, Tajikistan's President Emomali Rakhmon, Turkmen President Serdar Berdymukhamedov and Uzbek President Shavkat Mirziyoyev pose for a family photo ahead of an informal meeting of the heads of state of the Commonwealth of Independent States (CIS) at the Boris Yeltsin Presidential Library in Saint Petersburg on December 26, 2022. (Photo by Konstantin ZAVRAZHIN / SPUTNIK / AFP)
Les 8 dirigeants d'ex-URSS alliés de Poutine se sont tous vu offrir une bague en or banc et jaune.

"Un Anneau pour les gouverner tous": Poutine a-t-il pris cette réplique culte du "Seigneur des anneaux" au sérieux ? C'est ce qu'on pourrait croire au vu du cadeau qu'il a réservé pour chacun des dirigeants des anciennes républiques soviétiques alliées de Moscou.

A l'issue d'une réunion de la Communauté des Etats indépendants (CEI) ce 26 décembre, les chefs d'Etats de la Biélorussie, de l'Arménie, de l'Azerbaïdjan, du Tadjikistan, du Kirghizstan, du Turkménistan, de l'Ouzbékistan et du Kazakhstan ont reçu un anneau en or blanc et jaune portant l'inscription "Bonne année 2023" et orné de l'emblème de cette alliance de dirigeants d'ex-URSS.

Vladimir Poutine a également reçu le sien, tandis que son plus fidèle allié, le président biélorusse Alexandre Loukachenko, s’est empressé de se passer la fameuse bague au doigt, comme on peut le voir ci-dessous.

"Simple souvenir" ou parallèle "délibéré ?

Ce cadeau n'a pas manqué de faire réagir les observateurs avisés, qui y ont directement vu une référence aux anneaux de pouvoir du "Seigneur des anneaux", l'œuvre de fantasy de J. R. R. Tolkien, dont les livres et la saga cinématographique sont désormais considérés comme cultes partout dans le monde.

Dans le récit de l’écrivain britannique, ces anneaux sont forgés par Sauron, le Seigneur des ténèbres, pour asservir les Rois des Hommes, ainsi que les Seigneurs Nains et Elfes, à sa cause, en conservant l'Anneau unique - qui permet de contrôler tous les autres - pour lui-même.

Alors, est-ce une coïncidence ou un acte délibéré? Pour la politologue russe Ekaterina Schulmann, interrogée par Le Monde, c'est évident: le Kremlin a établi ce parallèle "délibérément" et "en toute conscience". Questionné sur le sujet, le Kremlin a démenti en qualifiant les bagues de "simple souvenir".

Les soldats russes comparés aux "Orques" par les Ukrainiens

Mais l'analogie est d'autant plus troublante quand on sait que les Ukrainiens font référence à l'œuvre de Tolkien depuis le début de l'invasion russe en Ukraine. Ainsi, la Russie est souvent comparée au Mordor et Poutine à Sauron, tandis que les citoyens ukrainiens surnomment les soldats russes les "Orques", des créatures repoussantes qui composent l'armée de Sauron.

Et le monde politique ukrainien n'a pas attendu pour se moquer du cadeau du président russe en comparant celui-ci, non pas à Sauron... mais bien à Gollum, un personnage du "Seigneur des anneaux" corrompu et transformé en créature monstrueuse par l'Anneau unique.

Récemment, le gouvernement ukrainien a également exhorté l'Église orthodoxe ukrainienne à prendre ses distances avec Moscou et à déclarer que "Poutine est le diable".

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...