La milice privée russe Wagner a écoulé des diamants de Centrafrique vers Anvers

Diamville,  société que le groupe de mercenaires russes Wagner a créée en 2019, a écoulé vers la Belgique entre autres des diamants produits dans un pays en guerre, la Centrafrique, rapportent ce vendredi " Le Soir " et " De Standaard " qui ont enquêté avec  les médias de l’European Investigative Collaborations.

Belga
 Les chiffres officiels d’exportation de diamants depuis la Centrafrique recensent, entre octobre 2019 et juin 2022, un total de 996,56 carats exportés par Diamville à l’étranger.
Les chiffres officiels d’exportation de diamants depuis la Centrafrique recensent, entre octobre 2019 et juin 2022, un total de 996,56 carats exportés par Diamville à l’étranger. ©BELGA (Illustration)

Les chiffres officiels d’exportation de diamants depuis la Centrafrique recensent, entre octobre 2019 et juin 2022, un total de 996,56 carats exportés par Diamville à l’étranger (un carat équivaut à 200 mg).

Même s’ils ne révèlent potentiellement qu’une partie des activités de la société, ces chiffres révèlent que si la majorité des diamants vendus officiellement par l’entreprise le sont vers Dubaï, une partie l’a également été vers l’Europe.

En octobre 2019, selon les chiffres officiels d’exportation établis par le gouvernement centrafricain, l’entreprise liée à Wagner a exporté 296 carats en Belgique, vers Anvers.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...