L’Ukraine réclame des livraisons plus rapides d’armes, dont des systèmes anti-aériens

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a réclamé mardi aux pays de l’Otan la fourniture de davantage de systèmes de défense anti-aérienne pour " gagner la guerre " contre la Russie.

Belga
Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba.
Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba. ©AFP

"Plus vite, plus vite, plus vite", a-t-il lancé à son arrivée à une réunion conjointe avec ses homologues des pays de l’Otan au parlement roumain à Bucarest.

Il faisait écho à une précédente demande adressée aux alliés, en avril dernier quand il avait réclamé "des armes, des armes, des armes" pour permettre à son pays se résister à l’invasion russe.

"Nous apprécions ce qui a été fait, mais la guerre continue", a affirmé le chef de la diplomatie ukrainienne aux côtés du secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg.

"Nous faisons la preuve que nous pouvons défaire la Russie, que nous pouvons gagner ensemble dans l’intérêt de toute la communauté euro-atlantique", a-t-il poursuivi. 

Mais M. Kuleba a réclamé que la production d’armes dans les pays occidentaux soit "plus rapide" pour permettre des livraisons elles aussi "plus rapides". 

Il a en particulier réclamé des systèmes de défense anti-aérienne, comme Iris-T (dont l’Allemagne a déjà fourni plusieurs exemplaires à Kiev), des Hawk (promis par l’Espagne) et des Patriot - qui font l’objet de discussions entre l’Allemagne et la Pologne. 

"Nous avons besoin de transformateurs et de générateurs", a encore dit M. Kuleba, alors que la Russie a concentré ses attaques ces derniers temps sur l’infrastructure énergétique ukrainienne, privant des régions entières d’électricité.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...