Italie: au moins sept morts à Ischia après un glissement de terrain meurtrier

Le gouvernement italien a proclamé dimanche l’état d’urgence pour l’île d’Ischia, en face de Naples (sud), touchée la veille par un grand glissement de terrain provoqué par de fortes pluies dont le bilan s’est alourdi à sept morts.

Belga
 Des voitures endommagées ont été retrouvées enfouies sur la plage de Casamicciola.
Des voitures endommagées ont été retrouvées enfouies sur la plage de Casamicciola. ©AFP

"Le bilan des victimes du glissement de terrain à Casamicciola est grimpé à sept morts, tandis que les disparus sont cinq", a déclaré dimanche soir le préfet de Naples, Claudio Palomba.

L’état d’urgence est souvent décrété dans la péninsule, à la suite de séismes, d’éruptions volcaniques ou de fortes intempéries. Il prévoit une procédure accélérée pour mobiliser des fonds et des moyens, dont ceux de la protection civile, pour des interventions urgentes ou la mise en place de structures d’accueil.

Casamicciola Terme, une station thermale de 8.000 habitants en hiver située sur la luxuriante île d’Ischia, près de Capri, avait subi en 2017 un tremblement de terre qui avait fait deux morts.

Elle avait été en revanche complètement détruite par un séisme beaucoup plus puissant à la fin du XIXe siècle.

Sur place, plus de 200 membres de la protection civile et des forces de l’ordre cherchaient encore les disparus dimanche, tandis que des centaines de volontaires, de la boue jusqu’aux genoux, s’affairent à nettoyer les rues de la petite bourgade.

Des restes de voitures et de bus écrasés par la violence de la coulée de boue et de rochers sont visibles un peu partout, dans un ballet de pelleteuses qui cherchent à libérer l’accès aux maisons, aux voitures et aux magasins.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...