Elon Musk reporte sine die le lancement du nouveau système d’authentification de Twitter

Le nouveau patron de Twitter, Elon Musk, a indiqué dans la nuit de ce lundi à ce mardi 22 novembre 2022 que le lancement du nouveau système d’authentification des comptes, qui doit consister en un abonnement payant, serait repoussé sans s’avancer sur une date de démarrage.

Belga
 Cet abonnement, ouvert à tous les utilisateurs de Twitter moyennant huit dollars par mois, fait partie des grands projets du milliardaire depuis son rachat de la plateforme fin octobre.
Cet abonnement, ouvert à tous les utilisateurs de Twitter moyennant huit dollars par mois, fait partie des grands projets du milliardaire depuis son rachat de la plateforme fin octobre. ©AFP

Elon Musk a indiqué que le lancement du nouveau système d’authentification des comptes sur Twitter, qui doit consister en un abonnement payant, serait repoussé sans s’avancer sur une date de démarrage.

"Le nouveau lancement de Blue Verified est repoussé jusqu’à ce qu’il y ait une grande confiance dans l’arrêt de l’usurpation d’identité", a tweeté le nouveau patron du réseau social dans la nuit de lundi à mardi.

"Il y aura probablement une couleur différente pour les organisations et pour les individus", a-t-il ajouté.

Musk avait annoncé la semaine dernière que ce nouveau système serait relancé le 29 novembre.

Cet abonnement, ouvert à tous les utilisateurs de Twitter moyennant huit dollars par mois, fait partie des grands projets du milliardaire depuis son rachat de la plateforme fin octobre.

Une première activation du service début novembre sur iPhone a provoqué une cacophonie avec l’ouverture de nombreux comptes se faisant passer pour des célébrités ou des entreprises.

Le nouveau système avait alors été suspendu.

En parallèle, le réseau social avait mis en place un badge gris "Officiel" pour les comptes notoires.

Musk a décidé de le supprimer le jour même de son lancement avant que la directrice des produits en développement de Twitter n’intervienne pour expliquer que cette coche serait réservée, dans un premier temps, aux gouvernements et aux organisations.

Avant l’acquisition de Twitter par Musk, la plateforme proposait d’une part un service gratuit de vérification de l’identité pour les organisations et les personnalités, et, d’autre part, un abonnement payant à des options supplémentaires.

Le système payant que souhaite lancer le patron de Tesla a pour but de diversifier les sources de revenus de Twitter, dont la santé financière dépend en grande partie de ses recettes publicitaires.

Depuis le rachat, plusieurs grands annonceurs, dont les groupes Volkswagen, General Motors et General Mills, ont annoncé mettre en suspens leurs dépenses publicitaires sur la plateforme.