Des chambres de torture découvertes à Kherson après le départ des Russes (vidéo)

La police ukrainienne a découvert des chambres de torture ainsi que des fosses communes dans la ville de Kherson après le départ des troupes russes.

Une salle de torture à Kherson.
EdA ©EdA

Onze sites où les Russes détenaient des personnes auraient ainsi été localisés, selon le ministre ukrainien de l’Intérieur Denis Monastirski, et dans quatre de ceux-ci, les détenus auraient été torturés.

La police enquête maintenant sur les lieux, interroge des témoins et examine les corps dont 63 auraient été découverts dans la région de Kherson après le départ des soldats russes, selon le ministre de l’Intérieur.

"Nous savons que les recherches ne font que commencer et que d’autres chambres de torture et tombes pourraient être découvertes", souligne l’intéressé.

Des chambres de torture similaires ont également été découvertes dans d’autres régions dont les soldats russes ont été chassés comme à Kharkiv. L’existence de telles chambres n’a cependant jamais pu être confirmée de source indépendante.

L’armée ukrainienne a repris Kherson aux Russes début novembre. Des mines ont été laissées par l’armée russe dans de nombreuses parties de la ville.