Le missile tombé en Pologne était « russe », insiste Zelensky

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a réaffirmé mercredi que le missile ayant tué deux personnes dans un village polonais près de la frontière avec l’Ukraine était russe.

Le président ukrainien Volodymy Zelensky.
Le président ukrainien Volodymy Zelensky. ©AFP

"Je n’ai aucun doute que ce missile n’était pas à nous", a déclaré M. Zelensky à la télévision. "Je crois que c’était un missile russe, conformément au rapport des militaires" ukrainiens, a-t-il ajouté alors que les responsables de l’Otan ont estimé qu’il s’agissait probablement d’un missile du système ukrainien de défense anti-aérienne.

Il a par ailleurs affirmé n’avoir reçu des Occidentaux aucune preuve de l’hypothèse d’un projectile ukrainien tiré pour abattre les missiles de croisière russes, lancés contre le territoire ukrainien lors d’une attaque massive.

"Avons-nous le droit de recevoir les preuves de nos partenaires à huis clos? Nous n’avons rien reçu", a lancé M. Zelensky tout en soulignant que Kiev voulait faire partie d’un groupe d’enquête international sur cet incident.

Il a fait craindre que l’Otan soit entraînée dans le conflit, la Pologne étant protégée par un engagement de défense collective de l’Alliance atlantique.

La Russie a nié avoir tiré un missile sur un village polonais près de la frontière avec l’Ukraine. Varsovie elle-même a jugé "hautement probable" qu’il s’agisse d’un projectile anti-aérien ukrainien.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...