Corée du Sud: deux mineurs sortent vivants, après 9 jours au fond d’une mine effondrée

Deux mineurs sud-coréens piégés depuis plus de neuf jours dans une mine de zinc effondrée sont miraculeusement sortis vivants vendredi d’une opération de sauvetage ardue, a-t-on appris samedi auprès des autorités.

 Deux mineurs sud-coréens piégés depuis plus de neuf jours dans une mine de zinc effondrée sont miraculeusement sortis vivants vendredi
Deux mineurs sud-coréens piégés depuis plus de neuf jours dans une mine de zinc effondrée sont miraculeusement sortis vivants vendredi ©AFP

Les deux hommes étaient coincés à quelque 190 mètres de profondeur dans un puits vertical de la mine, qui s’est effondrée le 26 octobre à Bonghwa, dans l’est du pays.

Des images impressionnantes diffusées par les chaînes de télévision les montrent en train de sortir de la mine vendredi, aidés des secouristes.

Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a qualifié leur retour de "vraiment miraculeux".

"Merci et merci encore d’être revenus sains et saufs (alors que vous étiez) à la croisée entre la vie et la mort", a-t-il écrit samedi sur Facebook, remerciant aussi les sauveteurs.

Agés de 56 et 62 ans, les deux rescapés sont en état stable, ont indiqué les autorités, qui pensent que, pour se réchauffer, ils ont fait un feu et fabriqué une tente en plastique à l’intérieur d’un tunnel.

Les survivants "avaient du café instantané avec eux et on m’a dit qu’ils en ont fait leur repas", a déclaré Lim Yoon-sook, un responsable des pompiers.

Ils ont également "survécu en buvant l’eau qui tombait à l’intérieur de la galerie", a-t-il ajouté.

Leurs proches qui n’y croyaient plus ont sauté de joie, au moment des retrouvailles.

"J’ai crié: papa!" a déclaré, radieux, Park Geun-hyeong, le fils d’un des deux mineurs. "Je lui ai dit: tu es devenu un personnage célèbre maintenant".

Une nièce de l’autre mineur sauvé a rapporté que son oncle lui avait d’abord demandé qui elle était, ayant les yeux bandés après presque dix jours passés dans le noir.

Il a ri quand il l’a finalement reconnue. "Cela semble encore irréel", s’est exclamée Mme Lim.

La nouvelle est tombée dans une période de deuil national en Corée du Sud, après la mort de plus de 150 personnes dans une bousculade samedi dernier lors de célébrations de Halloween dans le centre de Séoul.