L’Institut de médecine tropicale cherche des volontaires pour un vaccin contre le Covid-19

Le centre d’essais cliniques de l’Institut de médecine tropicale (IMT) d’Anvers va évaluer un nouveau vaccin contre le coronavirus.

 Illustration
Illustration ©M.Rode-Foto - stock.adobe.com

Pour ce faire, l’équipe en charge du projet est à la recherche d’adultes ayant déjà été vaccinés contre le Covid-19 et qui ont reçu au maximum un booster. L’étude commencera en novembre et durera sept mois.

Actuellement, six vaccins ont été approuvés par les instances européennes, mais il y a toujours de la place pour certaines améliorations, notamment au sujet des possibles effets secondaires, parfois graves. C’est pourquoi ce nouveau vaccin a été mis au point. L’équipe de l’IMT étudiera donc l’innocuité du vaccin ainsi que la réponse immunitaire après l’injection.

Le responsable de la recherche, Patrick Soentjens, conseille à tout le monde d’aller faire une piqûre de rappel, en particulier avec le nouveau vaccin ABNCoV2. "Les études sur un petit groupe ont démontré que ce vaccin conduit à une immunité élevée en plus de posséder une efficacité à plus de 90% contre le coronavirus et ses variants", souligne-t-il.

Toutes les personnes âgées d’au moins 18 ans, en bonne santé et qui ont reçu au maximum un booster peuvent prendre part à l’étude "Æsir". Les participants devront se rendre à sept reprises au centre d’étude, sur une période de sept mois. Chaque volontaire recevra 90 euros par visite.

Celles et ceux intéressés par cette recherche peuvent se rendre sur le site internet de l’IMT et y remplir un questionnaire avant de s’inscrire, afin de savoir s’ils peuvent participer.