Une centrale électrique en Crimée visée par une attaque de drone

Les autorités de la péninsule de Crimée annexée par la Russie ont annoncé jeudi qu’une centrale électrique y avait été visée dans la nuit par une attaque de drone, qui n’a pas provoqué de gros dégâts.

Belga
 La guerre en Ukraine. Photo prise le 26 octobre 2022.
La guerre en Ukraine. Photo prise le 26 octobre 2022. ©AFP

"Aujourd’hui dans la nuit il y a eu une attaque de véhicule aérien sans pilote sur la centrale thermique de Balaklava", a indiqué le gouverneur de Sébastopol, Mikhaïl Razvojaïev, sur Telegram. "Le transformateur a subi des dégâts minimes. Il n’y a pas eu de victime", a-t-il ajouté.

Razvojaïev a précisé qu’il n’y avait "aucune menace pour l’approvisionnement en électricité" et que "l’incident n’affecte pas l’approvisionnement en électricité de Sébastopol et de la péninsule".

Le transformateur de la centrale, qui a pris feu, "était en maintenance et ne fonctionnait pas", a-t-il assuré en précisant que "les travailleurs de la centrale ont rapidement géré l’incendie".

Sa déclaration intervient alors que l’Ukraine poursuit sa contre-offensive dans le sud du pays.

Les forces russes ont multiplié ces dernières semaines leurs frappes contre les infrastructures énergétiques d’Ukraine.

La Russie a annexé la Crimée en 2014 et Kiev ambitionne de la reconquérir.