La pandémie de Covid ralentit à nouveau davantage dans le monde

La pandémie liée au coronavirus a ralenti davantage la semaine dernière dans le monde. Le nombre de nouveaux cas a plus diminué que celui des nouvelles victimes.

Belga
 Le variant Omicron rassemble toujours presque la totalité des séquençages sur un mois.
Le variant Omicron rassemble toujours presque la totalité des séquençages sur un mois. ©Drazen – stock.adobe.com

Selon les données publiées mercredi soir par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève, moins de 2,7 millions de nouvelles infections ont été observées la semaine dernière dans les différents pays. Ce recul s’établit à 15%.

Par région, seul le continent américain a dû faire face à une augmentation, de 2%. Dans les autres territoires, le nombre de nouveaux cas diminue peu dans une partie de l’Asie, mais de plus de 40% en Afrique. En Europe, il a reculé de près d’un quart.

Côté décès, un peu plus de 8.500 nouvelles victimes ont été identifiées la semaine dernière, un nombre inférieur de 13% sur une semaine. Seule la Méditerranée orientale a été confrontée à une détérioration, avec une augmentation de 9%. La diminution va de 1% sur le continent américain à plus de 70% en Afrique et elle a atteint en Europe près d’un quart.

Le variant Omicron rassemble toujours presque la totalité des séquençages sur un mois. Au total, plus de 6,5 millions de personnes ont succombé au coronavirus depuis le début de la pandémie. Plus de 625 millions ont été infectées.