Des militants écologistes escaladent un pont près de Londres et bloquent la circulation (vidéo)

Deux militants écologistesde Just Stop Oil ont escaladé lundi matin un pont autoroutier au-dessus de la Tamise, près de Londres, provoquant d’importants embouteillages quelques jours après que d’autres activistes du groupe eurent jeté de la soupe sur les « Tournesols » de Van Gogh.

Belga
Des militants écologistes escaladent un pont près de Londres et bloquent la circulation (vidéo)
©Montage EDA

A 05H00 du matin, ces deux hommes ont grimpé plus de 80 mètres sur une des tours du pont Queen Elizabeth II, a écrit Just Stop Oil dans un communiqué.

La police a confirmé avoir bloqué la circulation sur ce pont sur l’autoroute contournant la capitale, emprunté par environ 160.000 véhicules chaque jour.

Just Stop Oil demande au gouvernement de Liz Truss de mettre fin à l’exploitation des hydrocarbures dans le pays, exploitation que la Première ministre a décidé d’accélérer.

Un des militants, Morgan Trowland, a publié sur ce réseau social une vidéo de lui, en haut du pont. "Je suis prêt à faire ça parce que je ne suis pas prêt à rester assis et à regarder tout brûler", dit-il. "Notre gouvernement a mis en place des lois suicidaires pour accélérer la production de pétrole, tuant des vies humaines et détruisant notre environnement", a expliqué cet homme de 39 ans, un ingénieur en conception de ponts. "Je ne peux pas défier cette folie depuis mon bureau en concevant des ponts, alors je mène une action directe".

Cette dernière manifestation de Just Stop Oil s’inscrit dans le cadre de leur série d’actions entamée début octobre contre l’exploitation des hydrocarbures.

Dimanche, des militants de ce groupe s’en sont pris à une concession de la marque automobile de luxe Aston Martin en plein centre de Londres, en aspergeant la vitrine de peinture orange.

Vendredi deux militantes s’en étaient pris au chef d’oeuvre de Van Gogh les " Tournesols " à la National Gallery, aspergeant de soupe à la tomate le tableau protégé par une vitre.

Face à ces manifestations récurrentes, le gouvernement a décidé de renforcer les pouvoirs de la police.

Dans une tribune publiée dimanche dans The Mail on Sunday, la ministre de l’Intérieur Suella Braverman, a annoncé que la loi sur la sécurité en cours d’examen au Parlement donnera à la police de nouvelles prérogatives pour prendre des actions plus "proactives" contre ces groupes, dont elle a déjà dénoncé par le passé les actions de "guérilla".

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...