Disparition de Natacha de Crombrugghe au Pérou : « Aucune raison que la police belge se rende sur les lieux »

Non, la police Belge ne se rendra pas au Pérou, contrairement à ce qu’annonce le quotidien péruvien La Républicà. « L’affaire est très bien gérée par nos collègues péruviens », estime Alain Remue, de la cellule des personnes disparues à la police fédérale.

La Rédaction de L'Avenir

Disparue au Pérou depuis le lundi 24 janvier 2022, Natacha de Crombrugghe, une Bruxelloise de 28 ans, est toujours introuvable. Ces derniers jours, un squelette a été découvert à côté du crâne retrouvé la semaine dernière, dans une zone où a pu disparaître la jeune femme.  

Alors que les parents de Natacha se sont rendus au Pérou pour réaliser un test ADN, le quotidien péruvien La Republicà indique que plusieurs policiers belges seraient sur le point d’arriver." Non, c’est faux. Je n’ai été mis au courant de rien, rétorque Alain Remue, de la cellule des personnes disparues à la police fédérale. Il n’y a aucune décision qui est prise pour le moment et il n’y a pas lieu d’envoyer des policiers belges sur place. Actuellement, l’affaire est très bien gérée par nos collègues péruviens. "

Le jour de sa disparition, elle avait laissé un sac à dos dans sa chambre d’hôtel à Cabanaconde, un petit village perché à plus de 3.000 mètres d’altitude dans les Andes péruviennes, avant de partir seule, le 24 janvier vers 5h, pour aller contempler le canyon de Colca, l’un des plus profonds du monde.