France: la pluie apporte un répit dans la lutte contre un important incendie

L’arrivée de la pluie dans la nuit de samedi à dimanche dans le sud-ouest de la France a apporté un « répit » dans la lutte contre un vaste incendie ayant brûlé 7.400 hectares depuis mardi.

Belga
 L’arrivée de la pluie dans la nuit de samedi à dimanche dans le sud-ouest de la France a apporté un «répit» dans la lutte contre un vaste incendie
L’arrivée de la pluie dans la nuit de samedi à dimanche dans le sud-ouest de la France a apporté un «répit» dans la lutte contre un vaste incendie ©AFP

La situation s’est "considérablement améliorée pendant la nuit" du fait des précipitations, a affirmé le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse du service départemental d’incendie et de secours du département de la Gironde.

Cet incendie surnommé Landiras 2, qui s’était déclaré un mois après deux gigantesques feux à Landiras et la Teste-de-Buch dans ce département, était considéré dimanche comme "tenu" sans être "pour autant fixé", selon les services de l’État.

"Les risques de reprises persistent", a cependant précisé la préfecture dans un communiqué.

"Il est tombé entre 10 et 30 mm" sur le secteur "mais sur un terrain qui était extrêmement sec. Cela donne un répit mais ne signifie pas une fin de combat", a ajouté Arnaud Mendousse. 

Sur le terrain, d"importants moyens terrestres et aériens restent mobilisés". Près de 400 sapeurs-pompiers venus d’Allemagne, de Roumanie, de Pologne, d’Autriche, de Grèce et d’Italie épaulent toujours les soldats du feu français. 

La France qui connaît une sécheresse historique, enregistre trois fois plus de surfaces brûlées que la moyenne de ces 10 dernières années.

Samedi, un millier de personnes ont encore dû être évacuées de six hameaux après la reprise "virulente" d’un feu qui a détruit depuis lundi plus de 800 hectares entre l’Aveyron et la Lozère (Sud).

Depuis lundi, jusqu’à 3.000 personnes avaient déjà été provisoirement évacuées à cause de cet incendie.

Emmanuel Macron va réunir l’ensemble des acteurs des départements concernés, une fois les feux éteints, afin de réfléchir au "modèle de prévention et de lutte contre les incendies" en France, a annoncé dimanche l’Eysée. 

Le chef de l’Etat conviera pompiers, renforts venus d’Outre-mer et de l’Union européenne, agriculteurs et élus afin de les "remercier" et "d’ouvrir les travaux sur l’évolution du modèle dans les années à venir", a-t-on indiqué dans son entourage, sans donner de date.