Explosions en Crimée: la version de la Russie mise à mal par les images satellites (photos)

La version officielle de la Russie concernant les explosions près d’un aérodrome dans l’ouest de la Crimée est mise à mal par des images satellites.

La Rédaction de L'Avenir
 Ci-dessous, les images satellites avant et après l’explosion.
Ci-dessous, les images satellites avant et après l’explosion. ©EdA - Google Street View & Planet Labs

Mardi 9 août 2022, plusieurs explosions se sont produites près d’un aérodrome militaire russe dans l’ouest de la Crimée, faisant un mort, les autorités russes affirmant qu’elles avaient eu lieu dans un dépôt de munitions.

"Plusieurs munitions destinées à l’aviation ont explosé dans un dépôt situé sur le territoire de l’aérodrome militaire de Saki, près de la localité de Novofiodorovka", a déclaré l’armée russe dans un communiqué.

Le dépôt en question n’a été la cible d’aucun tir ni bombardement, a-t-elle ajouté, sans toutefois préciser l’origine de ces explosions.

De son côté, le ministre de la Défense ukrainien a refusé de commenter une éventuelle implication de son armée, estimant ironiquement lors d’une conférence de presse mercredi à Copenhague qu’elles étaient dues à... des cigarettes mal éteintes.

Une version mise à mal

Mais la version officielle de la Russie est mise à mal par une analyse des images satellites menée par le journal américain The New York Times.

Sur celles-ci, on peut s’apercevoir qu’il y aurait probablement un total de 8 avions de chasse qui ont été détruits sur la base militaire. Et cela sera dû au moins à trois explosions.

"Huit avions de chasse Su-24 et Su30, présents sur la première photo, ont été détruits sur la deuxième. Deux bâtiments proches des avions ont également subi le même sort", indique le NYT.

On serait donc loin d’une base militaire "cible d’aucun tir ni bombardement".

Voici les images satellites avant et après l’explosion.