Centrale nucléaire de Zaporijjia: Zelensky appelle le monde à «réagir immédiatement»

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé jeudi la communauté internationale à « réagir immédiatement » pour faire partir les Russes de la centrale nucléaire de Zaporijjia occupée et cible de bombardements.

Belga

"Le monde entier doit réagir immédiatement pour chasser les occupants de la centrale de Zaporijjia," la plus grande d’Europe située dans le sud de l’Ukraine et occupée par les troupes russes depuis le 4 mars, a déclaré le président ukrainien dans son adresse vidéo quotidienne.

"Seul le retrait total des Russes et la reprise du contrôle total de l’Ukraine sur la centrale garantirait la sécurité nucléaire pour toute l’Europe", a-t-il ajouté en dénonçant le "chantage nucléaire russe".

Le site de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia a de nouveau été bombardé jeudi, l’Ukraine et la Russie s’en accusant mutuellement comme lors de précédentes frappes la semaine dernière.

Plusieurs bombardements dont les deux parties se rejettent également la responsabilité, sans qu’il soit possible de vérifier ces déclarations de source indépendante, s’étaient déjà produits sur le territoire de la centrale à la fin de la semaine dernière, faisant craindre une catastrophe nucléaire.

"La situation s’aggrave, des substances radioactives sont situées à proximité (des lieux touchés par les frappes, ndlr) et plusieurs capteurs de radiation ont été endommagés", a relevé jeudi la compagnie d’Etat ukrainienne Energoatom.

"L’heure est grave", a pour sa part lancé jeudi le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Rafael Grossi devant le Conseil de sécurité de l’ONU, réclamant l’accès "aussi vite que possible" à la centrale de Zaporijjia.