Son employeur lui verse 300 fois son salaire par erreur, il garde l’argent et disparaît

Au Chili, un employé a perçu une hausse de salaire record, au mois de mai : sa rémunération habituelle a été multipliée par 300.

La Rédaction de L'Avenir
Son employeur lui verse 300 fois son salaire par erreur, il garde l’argent et disparaît
©ALF photo - stock.adobe.com

La scène se déroule à la fin du mois de mai 2022. Au Chili, un homme qui travaillait dans une grande entreprise du secteur de l’agroalimentaire, Consorcio Industrial de Alimentos (Cial), située en périphérie de la capitale, Santiago du Chili, a eu la surprise de voir son salaire nettement gonflé, au moment de recevoir sa paye, rapporte le journal chilien Diario Financerio . Et ce, sans avoir été prévenu en amont du versement d’une prime ou d’une augmentation.

Un salaire de 170 000€ au lieu de ses 515€ mensuels habituels

Au lieu des 500 000 pesos chiliens, soit environ 515€, de salaire mensuel qu’il touche habituellement, l’homme a perçu 165 398 851 pesos chiliens, soit quelque 170 000€.

Son salaire lui a été versé plus de 300 fois, à cause d’une erreur humaine. C’est une faute qui coûte cher à l’entreprise. Le salarié n’a pas remboursé son employeur de la somme versée par erreur. Il avait pourtant bien promis qu’il reverserait les fonds, en apprenant que cette augmentation relevait en fait d’une méprise.

Au départ, le salarié s’est montré honnête puisque c’est lui qui a signalé à son responsable qu’il avait perçu un salaire inhabituellement élevé. Son employeur s’est alors rendu compte de l’erreur et lui a demandé de rembourser. L’homme a accepté et a promis que l’argent serait viré sur le compte de la société dès le lendemain matin.

Il démissionne

Mais le lendemain, l’entreprise n’avait rien reçu. Elle s’est alors empressée de contacter le salarié. Il a alors expliqué qu’il ne s’était pas réveillé et qu’il allait se rendre à la banque au plus vite.

Quelques jours plus tard, le 2 juin 2022, le service des ressources humaines de l’entreprise a reçu une lettre de démission de la part du salarié en question, par le biais d’un cabinet d’avocats. Et l’employé s’est volatilisé avec les 170 000€. Mais son ex-entreprise a déposé plainte pour détournement de fonds contre lui.

S’il est retrouvé, il devra donc rendre la somme, et pourrait vraisemblablement être poursuivi en justice.L’arroseur arrosé.