Résultats définitifs des législatives 2022 en France: le parti de Macron en tête mais sans majorité absolue

Une victoire au goût de défaite : le camp Macron arrive certes en tête au second tour des élections législatives mais très loin de la majorité absolue face à la forte percée de la gauche unie et aussi du Rassemblement national.

Belga
 Le président de la République française, Emmanuel Macron, arrive en tête mais on ne peut pas vraiment parle de «victoire».
Le président de la République française, Emmanuel Macron, arrive en tête mais on ne peut pas vraiment parle de «victoire». ©Photo News

Ces résultats inédits sous la 5e République posent la question de la capacité d’Emmanuel Macron à pouvoir gouverner le pays et faire voter les réformes promises.

Deux mois après sa réélection, le chef de l’État qui avait exhorté plusieurs fois les Français à lui donner "une majorité forte et claire" n’a pas été entendu. Ces scores interrogent aussi sur la poursuite du bail d’Elisabeth Borne à Matignon: à la recherche d’alliés, Macron devra-t-il recomposer du sol au plafond son gouvernement?

Sans surprise, ce scrutin, le 4e en deux mois après la présidentielle, a été boudé par les Français alors qu’une partie du pays subissait une vague de chaleur inédite. Le taux d’abstention est en hausse de plus d’un point par rapport au premier tour (52,49%). Elle n’atteint toutefois pas le record du second tour de 2017 (57,36%).

Au premier tour, la majorité sortante était arrivée au coude-à-coude - autour de 26% des voix - avec l’alliance de gauche.

Le RN en force

La majorité devra aussi composer avec un Rassemblement national renforcé qui constitue la grande surprise de ce deuxième tour, après une campagne en retrait, effacée par le duel entre le camp Macron et la gauche.

Conséquence, le RN sera en mesure de former facilement un groupe parlementaire, soit au moins 15 députés, ce qui donne davantage de moyens et de temps de parole.

Le parti de Marine Le Pen, réélue dans le Pas-de-Calais, n’y était parvenu qu’une fois dans son histoire, de 1986 à 1988, du temps du Front national, grâce à la proportionnelle.

Au premier tour, il avait totalisé 18,7%, soit 5,5 points de plus qu’en 2017, devant Les Républicains et ses alliés de l’UDI tombés à 11,3%.

La Nupes s’est félicitée de ses résultats en outre-mer, huit des neuf candidats soutenus par la coalition de gauche ayant été élus en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane, où on a voté dès samedi et qui restent donc majoritairement à gauche.

À noter aussi, l’élection en Polynésie de l’indépendantiste Tematai Le Gayic qui pourrait devenir, à 21 ans, le plus jeune député de l’histoire de la Vème République, sachant qu’il restait en métropole encore deux candidats en lice plus jeunes que lui.

Ce second tour vient clore une longue séquence électorale, ouverte le 10 avril par le premier tour de la présidentielle, qui avait vu la large réélection d’Emmanuel Macron devant Marine Le Pen.