Le «Google Maps russe» fait disparaître discrètement les frontières de ses cartes

Considéré comme le « Google russe », Yandex suscite l’interrogation depuis que son service de cartographie en ligne a supprimé les frontières nationales de ses cartes, notamment celles avec l’Ukraine.

La Rédaction de L'Avenir
 Le service de cartographie en ligne de Yandex n’affiche plus les frontières nationales sur ses cartes.
Le service de cartographie en ligne de Yandex n’affiche plus les frontières nationales sur ses cartes. ©Yandex Maps

Si vous vous rendez sur Yandex Maps, l’équivalent russe de Google Maps, vous aurez peut-être l’impression que l’Europe est un gigantesque pays. Et pour cause, depuis ce jeudi 9 juin, une mise à jour a fait disparaître discrètement... toutes les frontières entre les nations, et notamment entre la Russie et l’Ukraine.

Si on zoome sur les cartes, les frontières nationales sont désormais affichées de la même manière que celles entre différentes régions. Si on prend l’exemple de la Belgique, la frontière avec la France est la même que celle entre les provinces du Hainaut et de Namur.

Dans le contexte de l’invasion russe en Ukraine, ces nouvelles cartes posent question. Certains observateurs se demandent si cette modification n’a pas été faite pour éviter de devoir sans cesse modifier les frontières russes au fur et à mesure de l’avancée des forces de Vladimir Poutine.

Une idée pas si farfelue que cela puisque Yandex avait déjà revu les frontières nationales en avril 2014, après l’annexion de la péninsule de Crimée, comme le rappelle LCI.

Une vision du monde «plus locale» et sans frontières

Et pourtant, le moteur de recherche le plus populaire de Russie se défend de vouloir redessiner les limites entre la Russie et l’Ukraine. Joint par le média TechCrunch, un porte-parole de Yandex se justifie en précisant que le nom de l’Ukraine est toujours mentionné sur la carte.

Selon ce même porte-parole, ce changement serait issu de la volonté de l’entreprise de proposer une nouvelle vision du monde, "plus locale" et qui se voudrait sans frontières.

"Yandex Maps est un service universel qui aide les gens à trouver des lieux à proximité, à choisir les transports en commun et à planifier des itinéraires confortables. Ce sont les principaux usages pour nos utilisateurs. Dans un avenir proche, la carte deviendra plus physique-géographique. L’accent y passera des frontières nationales aux objets naturels. Notre objectif est de montrer le monde qui nous entoure. Par conséquent, les montagnes, les rivières ou encore les lignes des cercles polaires y apparaîtront", explique le "Google russe".

Des explications convaincantes? À vous de juger...