Rayana tuée d’une balle dans la tête par un policier, son amie Inès témoigne: «Cette scène, je vais m’en rappeler tous les jours» (vidéo)

Rayana, 21 ans, a été tuée d’une balle dans la tête lors d’un contrôle de police, samedi 4 juin à Paris. Son amie Inès, qui se trouvait à l’arrière de la voiture, a livré son témoignage à TF1.

La Rédaction de L'Avenir

Les deux jeunes femmes se faisaient raccompagner, après une soirée, par deux hommes qu’elles venaient tout juste de rencontrer. Inès monte à l’arrière, Rayana, à l’avant.

Les policiers tentent de contrôler le conducteur qui ne porte pas de ceinture. Le conducteur, sans permis, prend la fuite. La voiture se retrouve bloquée quelques mètres plus loin et les policiers les rattrapent. "Ils ont cassé les vitres. Il avait encore ses mains sur le volant. Ils nous ont laissé peut-être quelques secondes, je n’ai rien entendu, quelques secondes, puis ça a tiré en même temps qu’il redémarrait", poursuit Inès.

Elle était tout le temps joyeuse, une pile électrique, elle adorait danser, elle a pris une balle dans la tête tirée par un policier

Le conducteur de 38 ans a été blessé par balle au thorax et la passagère avant, âgée de 21 ans, touchée à la tête par les tirs des policiers. Les policiers auraient tiré neuf cartouches, selon une source proche du dossier.

Rayana (21 ans) est décédée ce samedi 4 juin. "Elle était tout le temps joyeuse, une pile électrique, elle adorait danser, elle a pris une balle dans la tête tirée par un policier", témoigne Inès, en pleurs.

Inès, en plus du choc, ressent de la culpabilité et de la colère. "Je m’en veux déjà à moi-même, dans le sens où c’est avec moi qu’elle est sortie, on était responsables l’une de l’autre, on était ensemble, on était deux. J’en veux aussi au conducteur qui aurait dû s’arrêter et j’en veux aussi à la police qui aurait pu faire autre chose. Moi, cette scène, je vais m’en rappeler tous les jours, j’ai été traumatisée".