Fermeture de l’espace aérien pour l’avion de Lavrov: la Russie dénonce un «acte hostile»

3 pays européens ont fermé leur espace aérien pour l’avion de Sergueï Lavrov.

AFP
 Sergeï Lavrov.
Sergeï Lavrov. ©AFP

Le Kremlin a dénoncé lundi un "acte hostile" des trois pays européens qui ont fermé leur espace aérien pour l’avion du chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, l’empêchant de se rendre en visite en Serbie.

"De tels actes hostiles à l’égard de notre pays sont capables de causer certains problèmes (...), mais ils ne peuvent pas empêcher notre diplomatie de poursuivre son travail", a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, à la presse.

Lavrov critique une mesure "inconcevable"

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a qualifié d’"inconcevable" cette fermeture par trois pays européens de leur espace aérien pour l’avion qui devait l’emmener en visite en Serbie.

"L’inconcevable s’est produit", a déclaré Lavrov lors d’une conférence de presse, dénonçant cette mesure comme "scandaleuse".