Polémique en France: le «dépeceur de Montauban»se présente aux élections législatives

Après avoir purgé 24 ans de prison pour le meurtre d’un homme dont le cadavre avait été retrouvé en plusieurs morceaux, l’ex-condamné Germain Gaiffe (55 ans) vise un poste de député dans le Vaucluse, en France.

La Rédaction de L'Avenir
 Le candidat français aux élections législatives a passé presque la moitié de sa vie derrière les barreaux.
Le candidat français aux élections législatives a passé presque la moitié de sa vie derrière les barreaux. ©pict rider - stock.adobe.com

Il a passé presque la moitié de sa vie derrière les barreaux.Vingt-quatre ans après son incarcération pour le meurtre d’un homme dont le corps avait été démembré, Germain Gaiffe dépose sa candidature aux élections législatives dans la 2e circonscription du Vaucluse. À 55 ans, l’ancien détenu français, qu’on a surnommé à l’époque le "dépeceur de Montauban", souhaite donc devenir député.

Interrogé par le quotidien La Provence dans une interview publiée ce vendredi, Germain Gaiffe assume son passé, mais comprend qu’il puisse effrayer de potentiels futurs électeurs. "Les gens ont le droit de m’en vouloir", a-t-il déclaré. "Ils ont le droit de ne pas comprendre." Il considère néanmoins que "personne d’autre que moi n’est plus légitime à être le représentant du peuple car moi, j’ai pris 30 ans au nom du peuple".

Candidat sans étiquette, Germain Gaiffe affirme que sa "candidature est plus sérieuse que le spectacle mal joué donné par les élus et ce malgré le budget qu’ils ont".

En prison, l’actuel candidat politique s’était marié à un tueur en série.