France: une quarantaine de vaches mortes à cause d’une antenne 4G

Une antenne-relais 4G est soupçonnée d’avoir provoqué le décès d’une quarantaine de vaches ainsi qu’une baisse de production laitière en France. Le tribunal s’est prononcé en faveur d’une interruption temporaire, afin de mener des expertises.

La Rédaction de L'Avenir
 Image d’illustration
Image d’illustration ©a_andreev - stock.adobe.com

Le 23 mai, le tribunal français de Clermont-Ferrand a ordonné la suspension pour deux mois d’une antenne-relais 4G. Cette dernière est soupçonnée de nuire à la santé d’un troupeau de vaches résidant non loin de l’installation.

"Il y a lieu d’ordonner cet arrêt provisoire du fonctionnement de cette antenne pour une durée de deux mois, compte tenu de ses incidences générales, avec suivi, par l’expert judiciaire, du comportement des vaches laitières en particulier, sur cette période", a annoncé le tribunal dans un communiqué.

Morts et baisse de production

L’antenne-relais 4G a été installée en juillet 2021, à 200 mètres de l’élevage de vaches de Frédéric, à Mazeyrat-d’Allier (Haute-Loire).Depuis, Frédéric dit avoir perdu une quarantaine de vaches sur son troupeau de 200 bêtes. Parallèlement à cela, l’éleveur a également constaté une baisse importante de production de lait.

Au tribunal, un expert judiciaire mandaté pour enquêter sur un possible lien avec l’apparition de l’antenne s’est prononcé en faveur d’une interruption temporaire, afin de lui permettre de mener à bien son expertise. "Je n’ai pas d’éléments médicaux pour expliquer la chute brutale de la production de lait, de 15% à 20%, dans les jours qui ont suivi la mise en place de l’antenne", a-t-il expliqué.

Du côté des opérateurs concernés par l’antenne-relais, ceux-ci se défendent en mettant en avant l’absence d’élément scientifique établissant un lien entre la santé des animaux et les champs électromagnétiques.