45°C et canicule extrême: des oiseaux tombent du ciel en Inde (vidéo)

Victime d’une canicule exceptionnelle, l’Inde est au bord de l’asphyxie. Les citoyens souffrent et ils ne sont pas les seuls. Les animaux aussi supportent difficilement les fortes chaleurs.

Augustin Pirard
Afp
Dans certaines villes, des oiseaux déshydratés tombent carrément du ciel.
Dans certaines villes, des oiseaux déshydratés tombent carrément du ciel. ©Twitter Quotidien

Plus de 45°C, alerte rouge… Avec des températures records, l’Inde fait face à une canicule extrême.

Si bien que le pays a annoncé une interdiction générale d’exportation du blé pour assurer la sécurité alimentaire de son 1,4 milliard d’habitants.

Même si l’Inde est habitué aux fortes chaleurs, la canicule arrive bien plutôt cette année, preuve en est pour beaucoup d’experts que le changement climatique s’accélère.

"Il a toujours fait très chaud ici et nous avons toujours eu du mal à trouver de l’eau", explique à l’agence de presse AFP Afroz, 13 ans, attendant un train spécial pour la deuxième fois de la journée dans le district de Pali.

Depuis plus de trois semaines, les 40 wagons du train représentent l’unique source d’eau pour les milliers d’habitants du district.

Eau acheminée par train, interdiction d’exportation du blé, canons à eau dans les rues, … Les autorités utilisent tous les moyens pour aider leurs compatriotes.

La chaleur est écrasante en Inde. Ici, des sans-abri tentent de s’abriter du soleil.
La chaleur est écrasante en Inde. Ici, des sans-abri tentent de s’abriter du soleil. ©AFP

Alors que l’Inde a connu son mois de mars le plus chaud jamais enregistré, le GIEC prévoit "des canicules plus intenses, plus longues, plus souvent" en Inde et au Pakistan.

Et cela a un impact sur la faune. De nombreux étangs sont à sec et le sol est jonché de carapaces de tortues mortes. Dans certaines villes, des oiseaux déshydratés tombent carrément du ciel.

Des images à peine croyables.