La Transnistrie, verrou poreux entre la Russie et l'ouest

Cet État "fantôme", niché entre la Moldavie et l'Ukraine, est sous tension après une série d'attaques encore non identifiées.

La Transnistrie, verrou poreux entre la Russie et l'ouest
©EdA
Clément Boileau

Trois attaques en autant de jours. La semaine qui vient de s’écouler fut tendue du côté de la Transnistrie, un territoire accolé à la Moldavie d’une part et frontalier de l’Ukraine d’autre part. Une sorte d’État fantôme, composé majoritairement de russophones (33%), de Moldaves (33%) et d’Ukrainiens (26%), non reconnu par la Moldavie et avec qui la Russie entretient une relation privilégiée, sans pour autant avoir jamais reconnu la Transnistrie en tant que pays à part entière.

Sur le même sujet