Premiers décès dus au Covid à Shanghai depuis le début du confinement

La Chine a fait état lundi de trois morts du Covid-19 à Shanghai, les premiers annoncés officiellement depuis le début du confinement fin mars dans la capitale économique chinoise.

Shanghai est le théâtre de la pire contagion virale en Chine depuis le début de l’épidémie, avec des dizaines de milliers de nouveaux cas annoncés quotidiennement.
Shanghai est le théâtre de la pire contagion virale en Chine depuis le début de l’épidémie, avec des dizaines de milliers de nouveaux cas annoncés quotidiennement. ©AFP
Belga

Le géant asiatique, qui suit une stratégie du zéro Covid, n’a officiellement enregistré jusqu’à présent que 4.641 décès liés au coronavirus, découvert initialement sur son sol à la fin de 2019.

Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, la mairie de Shanghai a précisé que les trois décès étaient ceux de personnes âgées entré 89 et 91 ans et souffrant de maladies sous-jacentes.

Les deux précédents décès annoncés en Chine l’avaient été mi-mars dans la province du Jilin (nord-est), frontalière de la Corée du Nord.

Shanghai est le théâtre de la pire contagion virale en Chine depuis le début de l’épidémie, avec des dizaines de milliers de nouveaux cas annoncés quotidiennement. Une flambée des contaminations due au variant Omicron, plus contagieux, qui se répand en Chine depuis plusieurs semaines et qui provoque régulièrement des confinements.

Ses 25 millions d’habitants ont été placés en confinement strict depuis la fin mars, nombre d’entre eux se plaignant entre autres de problèmes d’approvisionnement.