Jean Castex prend un jet pour aller voter et fait polémique: «Une mise en scène à 10.000 euros»

Le Premier ministre français Jean Castex a suscité la polémique en prenant un jet privé pour aller voter au 1er tour de l’élection présidentielle.

La Rédaction de L'Avenir
 Le Premier ministre français a eu sa photo… mais à quel prix?
Le Premier ministre français a eu sa photo… mais à quel prix? ©AFP

Maire de la petite commune de Prades de 2008 à 2020, Jean Castex souhaitait absolument aller voter en personne dans son fief des Pyrénées-Orientales.

Pour ce faire, le Premier ministre français a donc pris un Falcon gouvernemental. L’avion s’est posé à Perpignan à 8h30 du matin avant de repartir un peu après 11h vers Paris, soit moins de 3 heures sur place pour le chef du gouvernement français. Juste assez de temps pour déposer son bulletin dans l’urne devant les caméras.

Autant dire que cet aller-retour en jet pour un trajet de moins de 1000 km n’est pas passé auprès de tout le monde.

Les journalistes français Alexis Poulin et Loup Espargilière ont épinglé le politicien de 56 ans sur Twitter. "10.000 euros l’aller-retour en Falcon de Castex pour aller voter. Coûteuse mise en scène", a écrit le premier, tandis que le second a plutôt insisté sur le côté peu écologique de la démarche: "En 1 jour, il aura relâché 4460 kg de CO2 dans l’atmosphère, autant que ce qu’un Français émet en 6 mois."