Ukraine: 53 sites culturels endommagés ou détruits, selon l’Unesco

Au moins 53 sites culturels ont été endommagés ou partiellement détruits depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, a fait savoir vendredi l’Unesco.

Belga
 Depuis le début de l’attaque russe contre l’Ukraine, l’Unesco et d’autres institutions culturelles internationales ont lancé plusieurs initiatives pour protéger les sites et les biens culturels, notamment en mettant en place un système de surveillance par satellite des sites et monuments ukrainiens historiques.
Depuis le début de l’attaque russe contre l’Ukraine, l’Unesco et d’autres institutions culturelles internationales ont lancé plusieurs initiatives pour protéger les sites et les biens culturels, notamment en mettant en place un système de surveillance par satellite des sites et monuments ukrainiens historiques. ©Photo News

Parmi eux, l’organisation compte 29 églises, 16 bâtiments historiques, quatre musées et quatre monuments, a déclaré vendredi à Paris le directeur général adjoint de l’Unesco pour la culture, Ernesto Ottone Ramirez.

Kharkiv, située dans le nord-est du pays, est l’une des régions d’Ukraine les plus touchées à cet égard. Entre autres, le Mémorial de l’Holocauste, le Théâtre d’État pour l’Opéra et le Ballet et le Musée d’art ont été touchés par les bombardements russes, a précisé M. Ottone Ramirez. Kharkiv est la deuxième plus grande ville d’Ukraine.

Kiev est menacée, mais rien n’indique pour l’instant que les sept sites du pays inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, dont la cathédrale Sainte-Sophie et la Laure des Grottes de Kiev, aient été endommagés.

La situation dans la ville de Tchernihiv, au nord de l’Ukraine est considérée comme extrêmement compliquée. Il s’agit d’une des plus anciennes villes d’Ukraine, avec de nombreuses églises et monastères datant du 10e au 19e siècle. Parmi eux, l’église Sainte-Catherine, qui figure sur une liste de l’Unesco.

Depuis le début de l’attaque russe contre l’Ukraine, l’Unesco et d’autres institutions culturelles internationales ont lancé plusieurs initiatives pour protéger les sites et les biens culturels, notamment en mettant en place un système de surveillance par satellite des sites et monuments ukrainiens historiques.