Boris Johnson compare la lutte des Ukrainiens au référendum pro-Brexit: "Une insulte au bon sens"

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a tiré samedi un trait audacieux entre le référendum pro-Brexit de 2016 et la résistance actuelle des Ukrainiens face à l’invasion russe.

Boris Johnson compare la lutte des Ukrainiens au référendum pro-Brexit: "Une insulte au bon sens"

"L’instinct des gens de ce pays est, comme le peuple ukrainien, de choisir pour la liberté", a commenté M. Johnson lors d’un congrès des conservateurs britanniques à Blackpool. Pour lui, le résultat du référendum de 2016 est "en est un exemple récent célèbre", a-t-il ajouté.

"Lorsque le peuple britannique a choisi si massivement le Brexit, ce n’était pas par rejet hostile des étrangers. C’était parce qu’il souhaitait être libre de faire les choses autrement et qu’il souhaitait que ce pays puisse suivre sa propre voie", selon M. Johnson, qui avait fait campagne en 2016 pour la sortie de son pays de l’UE.

Ses propos associant Brexit et résistance ukrainienne ont fait immédiatement polémique. Son co-religionnaire, Lord Gavin Bardwell, ancien chef de cabinet de l’ancien Premier ministre Theresa may, a ainsi jugé la comparaison entre le référendum pro-Brexit et la résistance ukrainienne pour le moins malheureuse, l’Ukraine demandant précisément à... intégrer l’Union européenne.

De plus, a ajouté M. Bardwell, voter lors d’un référendum "ne peut nullement être comparé à risquer sa vie" dans des combats guerriers.

Le Polonais Donald Tusk, ancien président du Conseil européen au moment du Brexit, a aussi réagi avec exaspération.

"Je me souviens encore de l’enthousiasme de Poutine et de Trump après le référendum. Boris, tes mots sont une insulte pour les Ukrainiens, pour les Britanniques et pour le bon sens", a commenté M. Tusk sur Twitter samedi.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.