Zelensky veut parler à Poutine, "seul moyen d’arrêter la guerre"

Le président ukrainien a déclaré être prêt à parler à Vladimir Poutine et averti les Européens que la Russie poursuivrait son offensive en Europe de l’Est, si l’Ukraine venait à tomber.

Zelensky veut parler à Poutine, "seul moyen d’arrêter la guerre"
Le président ukrainien a aussi déclaré être prêt à parler à Vladimir Poutine et averti les Européens que la Russi poursuivrait son offensive en Europe de l’Est, si l’Ukraine venait à tomber ©AFP

Le président ukrainien a aussi appelé jeudi les Occidentaux à accroître leur soutien, martelant que si son pays était défait par la Russie, elle s’attaquerait au reste de l’Europe de l’Est pour arriver "jusqu’au mur de Berlin".

Si nous disparaissons, que Dieu nous protège, ensuite ce sera la Lettonie, la Lituanie, l’Estonie etc... Jusqu’au mur de Berlin, croyez-moi

"Si nous disparaissons, que Dieu nous protège, ensuite ce sera la Lettonie, la Lituanie, l’Estonie etc... Jusqu’au mur de Berlin, croyez-moi", a dit Volodymyr Zelensky, estimant que le Kremlin pourrait avoir pour objectif de reconstruire toute la sphère d’influence européenne de l’URSS.

Il a aussi appelé les Occidentaux à imposer une zone d’exclusion aérienne au dessus de son pays.

"Et si vous n’avez pas la force pour fermer le ciel, alors donnez-moi des avions!", s’est-il exclamé.

L’invasion russe se déroule «selon le plan»

Le président russe Vladimir Poutine a assuré jeudi que l’opération militaire en Ukraine se déroulait "selon le plan", martelant y combattre des "néonazis" pour sauver Russes et Ukrainiens, qui ne sont selon lui "qu’un seul peuple".

Saluant le "courage" des soldats russes qu’il a qualifiés de "vrais héros", M. Poutine a assuré qu’ils "se battent fermement avec une compréhension totale de la justesse de leur cause".

Le président russe a annoncé des compensations financières aux soldats russes tués ou blessés en Ukraine, mais aussi à ceux qui y sont toujours déployés. La Russie a affirmé mercredi que 498 soldats russes avaient été tués et 1.597 autres blessés.

Kiev affirme qu’au moins 350 civils ont été tués dans l’invasion russe.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...