Son visage ensanglanté est devenu le symbole de la Guerre en Ukraine (photo)

Dans l’est de l’Ukraine, Olena Kourilo est une survivante. Blessée par une frappe russe, elle est toujours debout. Son visage fait la une des journaux.

Augustin Pirard
Son visage ensanglanté est devenu le symbole de la Guerre en Ukraine (photo)
Le visage d’Olena Kourilo fait la une des journaux.

The Times, De Morgen, Het Belang van Limburg, The Sun, De Standaard… Tous ces journaux ont repris une photographie en une de leur journal pour illustrer la guerre en Ukraine.

Cette photographie montre une femme au visage ensanglanté. Ses mains le sont aussi. Des bandages viennent recouvrir sa tête et des traces de sang sont visibles sur ses joues.

Cette femme, c’est Olena Kourilo. Cette Ukrainienne de 52 ans vit dans un immeuble de Tchouhouïv, une ville de l’est à une cinquantaine de kilomètres de la frontière russe.

Une frappe aérienne russe a complètement détruit des habitations à proximité de l’immeuble de l’enseignante ukrainienne. Celle-ci a été blessée par des éclats de verre.

Lourdement touchée, Olena témoigne de cette attaque: "J’ai eu beaucoup de chance, je devais avoir un ange gardien qui était proche de moi, car je suis encore en vie. Le bâtiment est complètement détruit, il n’y a plus de fenêtres, une porte a été soufflée, même le plancher a été complètement arraché".

"Je ferais n’importe quoi pour l’Ukraine, autant que je peux, avec toute l’énergie que j’ai. Je serai toujours du côté de ma patrie. Jamais, en aucune circonstance, je ne veux vivre sous Poutine. C’est encore mieux de mourir", déclare l’enseignante de 52 ans.

Jamais, en aucune circonstance, je ne veux vivre sous Poutine. C’est encore mieux de mourir

Sous le choc, Kourilo a répondu à l’agence AFP: "Je ne pouvais ressentir aucune douleur, probablement à cause de l’adrénaline. Je n’aurais jamais pensé que quelque chose comme ça pourrait arriver ici, que je vivrais ça dans ma vie."

De nombreuses unes affiche le visage ensanglanté d’Olena Kourilo.
De nombreuses unes affiche le visage ensanglanté d’Olena Kourilo.
Son visage ensanglanté est devenu le symbole de la Guerre en Ukraine (photo)