Covid: 2 personnes contaminées à Hong Kong par le variant omicron présentent une charge virale élevée

Les deux cas de personnes contaminées par le variant omicron à Hong Kong présentent une charge virale en augmentation très rapide.

Covid: 2 personnes contaminées à Hong Kong par le variant omicron présentent une charge virale élevée

Les deux hommes, qui étaient encore négatifs quelques jours auparavant, avaient une valeur Ct de 18 et 19. "C’est incroyablement élevé, surtout si l’on considère que les deux hommes étaient encore négatifs lors du test PCR précédent", a déclaré l’épidémiologiste Eric Feigl-Ding, chercheur à l’Université Harvard.

Selon l’épidémiologiste, il semblerait que le variant puisse contourner la protection offerte par la vaccination.

Selon des données des autorités de Hong Kong, le variant omicron a été rapporté par un voyageur en provenance d’Afrique du Sud qui a été placé en quarantaine le 11 novembre lors de son arrivée. Le 13 novembre, le test PCR s’est avéré positif.

Les autorités sanitaires présument que l’homme - malgré un isolement strict - avait infecté un homme d’une soixantaine d’années résidant dans la chambre en face de la sienne de l’hôtel de quarantaine. Le sexagénaire a été testé positif le 18 novembre, lors d’un quatrième test PCR. Dans les deux cas, une analyse ultérieure a révélé qu’ils étaient contaminés par le variant omicron.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.