Voyage à vélo: Verdun, lieu de mémoire sanglant mais pas que…

Durant dix mois, entre février et décembre 1916, 700 000 hommes furent fauchés sur ces champs de bataille.

Voyage à vélo: Verdun, lieu de mémoire sanglant mais pas que…
Jean-Christophe Herminaire

Verdun. Un nom de ville qui vibre comme la fureur du canon, les averses de bombes qui grondent et s’abattent, les corps à corps sans pitié dans les trous d’obus, la peur, la faim, l’épuisement. Les actes de bravoure et de camaraderie aussi. Verdun signifie tout cela, difficile à imaginer avant que nos pieds foulent ses lieux de mémoire, et ces paysages creusés qui, voici plus d’un siècle, furent dévorés dans la sauvagerie absurde de la "grande guerre". Verdun, c’est aussi la vie qui résiste et renaît malgré tout.