11 septembre, 20 ans après: «Ils pensaient qu’il suffirait de pousser le premier domino»

L’échec de la riposte américaine a bouleversé le Moyen-Orient, faisant basculer toute la région dans une crise sans précédent. Décryptage.

Romain Veys
11 septembre, 20 ans après: «Ils pensaient qu’il suffirait de pousser le premier domino»
Les Américains pensaient qu’il leur suffirait d’abattre Saddam Hussein pour libérer le peuple irakien et contaminer l’ensemble du Moyen-Orient par un vent de liberté démocratique. ©Photo News

Alors que les gravats des deux tours effondrées du World Trade Center fument encore, les USA de George W. Bush préparent déjà la riposte. Le soir même du 11 septembre, le président républicain prend la parole et s'adresse en ces termes au peuple américain: «Ces actes meurtriers à grande échelle étaient destinés à effrayer notre nation en la plongeant dans le chaos et le repli… mais ils ont échoué. Notre pays est fort. Un grand peuple se lève pour défendre une grande nation. Les attentats terroristes peuvent secouer les fondations de nos immeubles les plus hauts mais ils ne peuvent pas ébranler les fondations de l'Amérique.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...