Décès de Jean-Paul Belmondo: les hommages se succèdent; Alain Delon se dit «complètement anéanti»

C’était l’un des plus grands noms du cinéma français, l’acteur Jean-Paul Belmondo est décédé à l’âge de 88 ans.

Décès de Jean-Paul Belmondo: les hommages se succèdent; Alain Delon se dit «complètement anéanti»
L’acteur Jean-Paul Belmondo, monstre sacré du cinéma français, est décédé lundi à son domicile à Paris à l’âge de 88 ans, a annoncé sa famille. ©AFP

Ce monstre du sacré du cinéma avait tourné dans 80 films et il laisse derrière lui des rôles inoubliables. Si le monde du cinéma en deuil lui rend hommage, de nombreux hommes politiques mais aussi des quidams saluent la carrière de ce géant.

L'acteur Alain Delon, qui a partagé l'affiche de plusieurs films avec Jean-Paul Belmondo, s'est dit lundi sur CNews «complètement anéanti» par sa mort à 88 ans, survenue lundi à Paris.

«Je suis complètement anéanti. Là je vais essayer de m’accrocher pour pas faire la même chose dans cinq heures... Remarquez, ce serait pas mal si on partait tous les deux ensemble. C’est une partie de ma vie, on a débuté ensemble il y a 60 ans», a déclaré le monstre sacré du cinéma, 85 ans, la voix tremblant d’émotion.

Souvent dépeints, à tort, comme des rivaux, les deux géants du cinéma français ont joué dans plusieurs films dont «Borsalino» (1970). Il s’est dit accablé sur Franceinfo.

«Je suis bouleversée par la disparition de Jean-Paul. Il était et restera pour moi comme pour tant d'autres, l'image même de la vitalité. Il ne cessera jamais d'être en mouvement dans mon coeur et dans ma mémoire. Il est sourire et joie de vivre. Audace et simplicité», a déclaré l'actrice italienne Claudia Cardinale dans une déclaration transmise à l'AFP par son agent. J'ai vécu auprès de lui tant de moments heureux inoubliables (...) Mon affection la plus profonde va à ses proches et a ses enfants tout particulièrement. Addio Jean-Paul.» a ajouté celle qui a partagé l'affiche de nombreux films avec lui dont «Cartouche» (1962) ou encore «La Scoumoune» (1972).

«Nous nous retrouvions tous» en Jean-Paul Belmondo, a salué lundi Emmanuel Macron, en évoquant «un trésor national, tout en panache et en éclats de rire, le verbe haut et le corps leste, héros sublime et figure familière, infatigable casse-cou et magicien des mots.

De son côté, le Premier ministre Jean Castex s'est déclaré «très triste» après la mort de celui qui était «vraiment une légende du cinéma français, un très grand symbole de notre patrimoine cinématographique». «Il était tellement français à sa façon, je crois aimé de toutes les générations, c'est un acteur que j'ai adoré», a-t-il ajouté à l'issue d'un déplacement à Beaurepaire (Isère).

Les chaînes de télévision bouleversent leur programmation pour rendre hommage au monstre sacré du cinéma Jean-Paul Belmondo, décédé lundi à 88 ans, en diffusant notamment quelques-uns de ses plus emblématiques films.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...