400 personnes évacuées d’un hôtel de quarantaine à Taiwan en raison d’un foyer épidémique

Plus de 400 personnes ont été évacuées de toute urgence, jeudi, d’un hôtel de quarantaine vers d’autres centres d’isolement après qu’un employé de l’hôtel a été testé positif au coronavirus.

400 personnes évacuées d’un hôtel de quarantaine à Taiwan en raison d’un foyer épidémique

D’après le Centre de commandement de lutte contre les épidémies de Taïwan (CECC), il s’agit du premier cas de coronavirus d’un employé travaillant dans un hôtel de quarantaine.

L’homme, âgé de 40 ans, n’a pas voyagé à l’étranger récemment. Il travaille dans un hôtel près d’un aéroport international de la ville de Taoyuan, au nord de Taiwan. L’homme a été pris en charge pour une pneumonie et a ensuite été diagnostiqué positif au coronavirus.

«Le patient souffre d’éternuements, de toux et d’essoufflement depuis le 17 avril. Il s’est rendu à trois reprises dans des cliniques locales», a indiqué, lors d’une conférence de presse jeudi, le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Chen Shih-chung, qui dirige le CECC.

Il est probable que le patient, qui reçoit actuellement un traitement contre le SARS-Cov-2 dans une unité de soins intensifs, ait propagé le virus depuis le 15 avril, a souligné M. Chen.

Six pilotes séjournant dans l’hôtel de quarantaine avaient précédemment été testés positif au coronavirus, contaminant à leur tour des membres de leur famille.

La source de l’infection n’est toujours pas connue. «Nous soupçonnons que des contaminations en chaîne aient eu lieu dans cet hôtel», a déclaré M. Chen, ajoutant qu’une enquête approfondie était menée afin d’endiguer la propagation du virus.

Au cours des dernières 24h00, 1.121 nouveaux cas de contamination ont été enregistrés sur l’île de 23,6 millions d’habitants, dont 84 transmis localement. Douze décès étaient par ailleurs à déplorer.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.