Johnny Pacheco, la légende de la salsa, est décédé

Le légendaire musicien Johnny Pacheco, considéré comme l’un des pères de la salsa, est mort ce lundi à New York à l’âge de 85 ans, a annoncé sa famille.

Johnny Pacheco, la légende de la salsa, est décédé

Musicien, compositeur et producteur, Johnny Pacheco, né en 1935 en République dominicaine, avait notamment fondé le label discographique Fania Records et le groupe historique Fania All-Stars, par lequel sont passées des icônes de la salsa comme Celia Cruz, Hector Lavos ou Willie Colon.

«Avec une grande douleur dans l’âme et un grand vide dans mon cœur, je vous annonce que le maestro Johnny Pacheco est mort aujourd’hui dans la paix. Mille mercis pour vos prières et pour tout l’amour que vous lui avez toujours donné», a déclaré son épouse, Cuqui Pacheco, dans un communiqué publié au nom de la famille sur le compte Facebook officiel de l’artiste.

Le musicien avait été hospitalisé d’urgence il y a quelques jours pour une pneumonie.

Né le 25 mars 1935 dans la ville dominicaine de Santiago de los Caballeros, Juan Azarias Pacheco, devenu par la suite Johnny Pacheco, était arrivé à New York avec sa famille alors qu’il était enfant.

Après des études musicales à la célèbre Juilliard School de New York, il avait commencé sa carrière dans les années 50 et avait accédé à la célébrité avec l’orchestre Pacheco y su Charanga.

Il avait fondé en 1964 Fania Records avec l’avocat Gerald «Jerry» Masucci.

«Repose en paix, mon cher ami et maître», a tweeté Willie Colon.

«El faisan» et «Quitate tu» sont deux des plus de cent chansons que Johnny Pacheco a enregistrée ou composées.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.