Bars, piscines, centres commerciaux, ...: Paris prend de nouvelles mesures fortes pour tenter d’endiguer l’épidémie de coronavirus

Les bars devront fermer à partir de mardi à Paris et en petite couronne pour deux semaines, a indiqué lundi le préfet de police de Paris, en annonçant une série de nouvelles restrictions pour faire face à la progression de l’épidémie de Covid-19.

Bars, piscines, centres commerciaux, ...: Paris prend de nouvelles mesures fortes pour tenter d’endiguer l’épidémie de coronavirus

Les bars devront fermer à partir de mardi à Paris et en petite couronne pour deux semaines, a indiqué lundi le préfet de police de Paris, en annonçant une série de nouvelles restrictions pour faire face à la progression de l’épidémie de Covid-19.

Les restaurants resteront ouverts aux «horaires habituels», s’ils respectent le nouveau protocole sanitaire, a ajouté Didier Lallement.

Jauge dans les centres commerciaux

En revanche, une «jauge» va être mise en place dans les centres commerciaux et les grands magasins, afin d’encadrer le «nombre de personnes pouvant se croiser», a dit le préfet. Ces magasins «devront accueillir au maximum un client pour quatre mètres carrés», a-t-il précisé.

Les «foires» et «parc des expositions» vont également devoir fermer, a annoncé le préfet. Ce qui signifie que les «congrès», «salons professionnels» ou «représentations de cirque sous chapiteau» «ne pourront se tenir dans les quinze prochains jours», a dit le préfet.

Piscines fermées, sauf pour les mineurs

Concernant les activités sportives, les piscines seront fermées à partir de mardi pour les adultes, mais resteront ouvertes aux mineurs «que ce soit dans un cadre scolaire, associatif ou privé», a détaillé M. Lallement.

Les salles de sport et de fitness restent fermés.

En revanche, «tous les équipements de plein air», stades, terrains d’entraînement, «pourront rester ouverts à condition de rassembler moins de 1.000 personnes ou 50% de leur capacité maximale si elle est inférieure à ce chiffre de 1.000 personnes», a encore dit le préfet.