USA 2020, J-41 | Une Belge du Texas: «Les Américains sont inquiets et pas tellement optimistes»

Installée au Texas depuis près d’un quart de siècle, Marguerite Storm a vu l’état d’esprit changer en deux décennies.

Philippe Leruth
USA 2020, J-41 | Une Belge du Texas: «Les Américains sont inquiets et pas tellement optimistes»
Le ranch de Lyndon Baynes Johnson, président texan des États-Unis, s’es mué en musée ©Lyndon B. Johnson National Historical Park

L'histoire d'amour entre Marguerite Storm s'est déroulée en deux temps: en 1969, à 17 ans, la jeune Tirlemontoise s'y rend dans le cadre d'un échange d'étudiants. « Et j'ai adoré mon année dans ce pays», explique-t-elle, «car pour moi, il sentait l'aventure, offrait des possibilités professionnelles plus intéressantes et permettait peut-être une plus grande liberté par rapport aux convenances, aux traditions».

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...