Donald Trump encourage le Royaume-Uni à opter pour le «no deal»

Le président américain Donald Trump trouve que le Royaume-Uni devrait choisir l’option du «no deal» en cas de doute dans ses négociations avec l’Union européenne sur le Brexit

Donald Trump encourage le Royaume-Uni à opter pour le «no deal»

«S’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent, alors ils doivent partir» de la table des négociations, a-t-il ainsi laissé entendre dans une interview au journal britannique Sunday Times. «Si vous ne recevez pas un accord équitable, alors vous vous en allez», a-t-il ajouté. Le milliardaire a également plaidé pour l’implication de l’eurosceptique Nigel Farage dans les discussions.

Donald Trump et son épouse Melania entament lundi une visite d’État de trois jours au Royaume-Uni. Dans la perspective de ce déplacement, le président américain s’est déjà épanché à plusieurs reprises dans les médias sur la politique britannique. Il a ainsi précédemment déjà exprimé sa sympathie pour Boris Johnson, l’un des politiciens conservateurs candidat à la succession de la Première ministre démissionnaire Theresa May.

Dans l’interview accordée au Sunday Times, le milliardaire conseille par ailleurs aux Britanniques de ne pas payer la facture du Brexit, estimée à environ 39 milliards de livres sterling (44 milliards d’euros). «Je ne paierais pas cela. C’est une somme énorme», dit-il.

Dans une autre recommandation aux Britanniques, il préconise également d’impliquer Nigel Farage, le chef du Brexit Party, dans les négociations de sortie, car il a «beaucoup à offrir». «Il est très intelligent. Ils ne l’impliqueront pas. Mais réfléchissez à comment ils feraient bien les choses si cela se passait.»