Démantèlement d’un réseau international de pédophiles sur le «dark web»

L’organisation de coopération policière internationale Interpol a annoncé jeudi avoir démantelé un réseau international de pédophiles connectés sur le «darkweb», une opération qui a déjà conduit à l’arrestation de neuf personnes en Thaïlande, en Australie et aux États-Unis.

Démantèlement d’un réseau international de pédophiles sur le «dark web»

Lancée en 2017 après la découverte de matériel pédopornographique sur un site à souscription du darkweb (une petite partie de deep web, la partie du web qui n’est pas indexée par les moteurs de recherche), réunissant près de 63.000 membres, cette opération initiée par Interpol a aussi permis de «sauver 50 enfants», ajoute l’organisation sans préciser ni leur âge ni leur nationalité.

Saisis par Interpol au début de l’affaire, des enquêteurs de plusieurs pays ont analysé du matériel publié sur ce site montrant des abus perpétrés sur onze garçons, tous âgés de moins de 13 ans, parvenant à localiser des adresses IP en Thaïlande, Australie et aux États-Unis.

De son côté, le département de lutte contre la cybercriminalité de Bulgarie a désactivé le serveur de ce site sur lequel «pendant plusieurs années du nouveau matériel était mis en ligne chaque semaine», précise Interpol.

Parmi neuf suspects interpellés, le principal administrateur du site, basé en Thaïlande, a été identifié comme l’auteur des abus contre les onze garçons, parmi lesquels figurait son neveu.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.