Huawei en mesure de déployer son propre système d’exploitation d’ici le printemps 2020

Huawei déploiera d’ici le printemps 2020 au plus tard son propre système d’exploitation, selon les déclarations d’un de ses dirigeants. Le géant chinois de l’électronique et des télécommunications ne peut en effet plus compter sur le système Android, développé par Google, qui équipe l’immense majorité des smartphones dans le monde.

Huawei en mesure de déployer son propre système d’exploitation d’ici le printemps 2020

L’administration Trump a en effet interdit la semaine dernière aux entreprises américaines de vendre des équipements de pointe à Huawei, qu’elle soupçonne d’espionnage au profit de Pékin.

A en croire Yu Chengdong, le patron de la division consommateurs de l’entreprise chinoise, un système d’exploitation propre à Huawei verra bientôt le jour, non seulement pour les smartphones mais aussi pour les ordinateurs, les tablettes, les télévisions, les voitures et les ‘smartwear’ comme les montres connectées.

Il sera déployé au plus tôt cet automne et au plus tard d’ici au printemps prochain, a affirmé ce dirigeant dans un article du média chinois Phoenix iFeng Tech publié mardi soir. Le logiciel sera en outre compatible avec des applications Android, assure-t-il.

Yu Chengdong avait encore affirmé en mars dernier au quotidien allemand Die Welt que son entreprise travaillait à son propre système d’exploitation dans le cas où des sociétés américaines ne pourraient plus fournir leurs technologies à Huawei en raison d’un embargo commercial. Il avait alors parlé d’un «plan B» et indiqué préférer les systèmes de Google et de Microsoft (Windows).

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.