François Fillon inculpé avec un jour d’avance dans l’affaire des emplois fictifs

L’AFP confirme que François Fillon a été mis en examen ce mardi dans le cadre des affaires d’emplois fictifs.

François Fillon inculpé avec un jour d’avance dans l’affaire des emplois fictifs

Le candidat de la droite du centre est mis en examen dans le cadre de soupçons d’emplois fictifs de membres de sa famille au Parlement français. Cette mise en examen devait avoir lieu ce mercredi mais la justice française a décidé d’avancer d’une journée son inculpation. Cette affirmation, au départ sortie par le Canard enchaîné, a été confirmée par la suite par l’avocat de François Fillon à l’AFP.

Me Antonin Levy, son avocat, a expliqué les raisons du changement de calendrier: «La mise en examen est intervenue ce matin. L’audition a été avancée pour qu’elle se déroule dans des conditions de sérénité».

La justice française a inculpé le candidat Fillon pour, entre autres, détournement de fonds publics, recel et complicité d’abus de biens sociaux et manquement aux obligations déclaratives à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Vous êtes perdu? Résumé des affaires Fillon

Emplois fictifs au Parlement

François Fillon aurait engagé en tant qu'attachés parlementaires, trois membres de sa famille: sa femme Penelope et deux de ses enfants. Rien d'illégal jusque-là mais critiquable éthiquement.

Seulement, Penelope Fillon n'aurait en fait pas travaillé du tout pendant la dizaine d'années où elle était attachée parlementaire auprès de son mari, touchant tout de même plus de 600.000 euros au total. Ses enfants auraient bien effectué un travail mais qui n'avait aucun lien avec la fonction d'attaché parlementaire, sa fille travaillant sur un livre de son père et son fils réfléchissant sur le programme de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Qui sont les clients de la société de conseil de François Fillon?

Les clients de sa société de conseil sont aussi un élément des affaires de François Fillon. Il aurait touché, via cette société plus de 200.000 euros en provenance d'Axa, dont le PDG de l'époque est l'un des financiers de la campagne de François Fillon. Les autres clients de cette entreprise personnelle de François Fillon sont inconnus. Rien d'illégal mais recevoir de l'argent d'une grande entreprise en tant qu'ancien Premier ministre puis candidat à la présidentielle pose d'évidentes questions éthiques.

Le couple Fillon et la Revue des deux Mondes

Un prêt de 50.000 euros sans intérêts, contracté par François Fillon auprès de Marc Ladreit de Lacharrière en 2013, n'aurait pas été déclaré par le candidat de la droite auprès des instances françaises de transparence de la vie publique. Marc Ladreit de Lacharrière est un ami personnel de François Fillon, directeur de la Revue des deux Mondes, le magazine qui avait engagé Penelope Fillon pour 5.000 euros par mois et deux notes de lectures en plusieurs années.

Plus récemment encore, un mystérieux mécène a réglé depuis 2012 pour 48.500 euros de factures de costumes pour François Fillon

Fillon tient bon

Malgré l'inculpation qui est venue ce mardi 14 mars, les désaffections dans son camp, les rumeurs toujours présentes de plan B pour le remplacer et les casseroles qui l'accompagnent partout où il se déplace, Fillon est toujours candidat et il «ne cédera pas».

Il accuse les médias et les juges de tout faire pour empêcher son camp de présenter un candidat et a dénoncé un «assassinat».

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.