Costumes payés par un mystérieux mécène: pourquoi Fillon se fait tailler un costard

François Fillon s’est fait payer pour 13.000 euros de costumes de luxe le 20 février par un mystérieux mécène. Depuis 2012, 35.000 autres euros ont été dépensés, en espèce, pour habiller le candidat. Voilà qui n’est, à nouveau, pas sans poser question.

Rémi MARTIN
Costumes payés par un mystérieux mécène: pourquoi Fillon se fait tailler un costard
François Fillon se serait fait payer, par «un ami», pour au moins 13.000 de costumes. ©AFP

François Fillon est plus que jamais dans la tourmente: soupçons d'emplois fictifs familiaux, de corruption via son cabinet de conseil et un prêt sans intérêts et non déclaré de 50 000 euros et maintenant, ce sont 48.500 euros de vêtements qui posent problème.

Le Journal Du Dimanche révèle qu'un mystérieux mécène, que le journal français a pu interroger, a payé, le 20 février , pour 13.000 euros de costumes en chèque au nom de François Fillon. Ce mécène précise ne pas avoir reçu «le moindre remerciement depuis».

Tout aussi troublant, 35.500 euros de vêtements ont été réglés en espèces dans la même boutique de luxe parisienne au nom de François Fillon depuis 2012. Une bizarrerie lorsque l’on sait que ce genre de boutique accepte très rarement, ou plutôt jamais, le paiement en espèce.

Fraude au financement de campagne électoral?

A priori rien d’illégal mais ces «dons» peuvent tout de même constituer une fraude au financement de campagne électorale si l’on considère que les costumes en font partie intégrante. Ils ont été achetés dans ce but, précise lui-même François Fillon. Ces achats posent aussi question dans le cadre du Parlement, les cadeaux aux députés étant interdits.

En France, il est interdit pour un particulier de donner individuellement plus de 7.500 euros à un candidat. Les 13.000 euros du dernier chèque constituent donc un dépassement de ce plafond.

Le JDD n’a pas révélé le nom de ce mystérieux mécène qui a signé le chèque, ni précisé qui avait payé les 35.500 euros en espèce dépensés depuis 2012 au nom du style de François Fillon.

Pour François Fillon: «aucun problème légal»

François Fillon a réagi ce lundi matin au micro d’Europe 1 en appelant au respect de sa vie privée: «Je n’ai pas à vous répondre sur ces sujets, c’est ma vie privée.» Il n’y a, selon lui, «aucun problème légal»: «J’ai parfaitement le droit de me faire offrir un costume par un ami, ce n’est pas interdit».

L’ancien Premier ministre a dénoncé, comme à son habitude, le traitement spécial dont il ferait l’objet: «Mes faits et gestes sont scrutés tous les jours dans l’intention évidente de me nuire pour m’écarter de la course à la présidentielle».